SATEL sur YouTube et Vimeo

Plus de 30 films et animations sur nos produits

- abonnez-vous à nos chaines et soyez au courant !

Official international

SATEL Technical Support platform

    An easy and efficient way to expand your professional knowledge:
  • instructional videos
  • intuitive systems configurators
  • technical news

Log in and start exploring now!

VERSA Plus

Centrale d’alarme

Une solution complête et aboutie qui offre:
des communications multi-canaux, une application mobile dédiée,
la possibilité de bénéficier d’une installation entièrement en radio
et et celle de créer un système filaire, ou hybride.

Découvrez les innovations de la
nouvelle centrale VERSA Plus !

VERSA CONTROL

L’application mobile dédiée au clavier VERSA

Elle vous permet de surveiller et contrôler à distance l'état de votre installation,
y compris les zones et les sorties, ainsi que d’être informé de l’ensemble des
événements grâce à sa fonction de notification de messages PUSH.

Le contrôle de votre installation à tous moments !

INT-TSI

Centre de commande pour un ingénieux système d'alarme

Les dernières fonctions intégrées au clavier INT-TSI: Possibilité d’utilisation
en Mode ‘Maître/Esclave’, widget météo, touches et fonds d’écrans personnalisables,
possibilité de passer l’affichage en mode économiseur d'écran. un clavier haut
de gamme au design original, qui offre un confort d’utilisation exceptionnel.

Disponible dès aujourd’hui !

Détecteurs

Czujki

Un détecteur, c’est comme un guetteur dans l’armée – il joue le rôle analogue de capter et de fournir des informations. Naturellement, les informations recueillies par un guetteur sont d’une toute autre nature, mais l’idée est la même. Le guetteur dans l’armée transmet des informations à l’autorité de commandement, pour que celle-ci puisse prendre les mesures appropriées. Un détecteur du système d’alarme fournit des informations à la centrale d’alarme, qui équivaut à l’autorité de commandement dans l’armée. Si, dans votre entourage, il arrive quelque chose qui, selon le programme de la centrale d’alarme, sera interprété comme un danger, la centrale émettra des ordres aux dispositifs correspondants, pour que ceux-ci prennent les mesures nécessaires.

Abandonnant ces références militaires et cherchant d’autres métaphores qui rendraient bien le principe de fonctionnement d’un détecteur, l’on peut dire qu’il joue le rôle des sens d’un système d’alarme. Les stimuli qui, par son intermédiaire, atteignent le cerveau – la centrale d’alarme, permettent au système de réagir et d’agir. Selon le type de détecteur, les stimuli peuvent être variés. Il existe différents types de détecteurs. Nous sommes intéressés principalement par ceux qui sont utilisés dans les systèmes d’alarme anti-intrusion et anti-attaque. On peut donc distinguer les détecteurs : à infrarouge (actifs et passifs), à ultrasons, à micro-ondes, à vibrations, inertiels, de bris de verre, magnétiques et les combinaisons de ces techniques. Nous allons nous concentrer sur la présentation de seulement quelques uns des exemples de détecteurs, que nous avons considéré assez arbitrairement comme les plus courants : détecteurs à infrarouge passifs, détecteurs de bris de verre, détecteurs magnétiques et détecteurs duaux. Ils suffisent pour protéger adéquatement la propriété contre l’effraction.

Une effraction est souvent précédée par le bris de verre dans une fenêtre ou une porte. Un événement de ce type est enregistré par les détecteurs de bris de verre. La plupart des détecteurs bris de verre disponibles sur le marché sont des détecteurs à microphone. Il est évident que le verre casse en faisant du bruit. Le microphone du détecteur capte ce bruit et déclenche l’alarme. Hélas, nous vivons dans un monde plein de sons différents, c’est la raison pour laquelle le détecteur pourrait réagir aux signaux qui n’ont rien à voir avec le bris de verre, p. ex. à la sonnerie de téléphone ou à la musique. Par conséquent, les détecteurs plus avancés analysent les sons qui les atteignent sur le plan du bruit d’une nature précise. Seulement dans des situations où le bruit de verre brisé (son à haute fréquence) est précédée par le bruit d’un coup (son à basse fréquence), l’information correspondante est envoyée à la centrale d’alarme.

Un cambrioleur peut s’infiltrer dans la propriété protégée sans casser une vitre, mais dans ce cas, il lui sera difficile d’éviter d’ouvrir une fenêtre ou une porte. L’ouverture d’une fenêtre ou d’une porte est signalée par les détecteurs magnétiques, parfois familièrement appelés reed. Les détecteurs magnétiques se composent toujours de deux éléments : d’un aimant et d’un interrupteur reed. Le principe de leur fonctionnement est simple. Tant que le reed reste dans le champ magnétique, il est fermé (ou ouvert). S’il se trouve hors de la portée du champ magnétique, c’est à dire lorsque l’aimant s’en éloigne, il s’ouvre (ou se ferme). Cette information est transmise à la centrale d’alarme et adéquatement interprétée.

Czujki

Si, malgré tout, l’intrus a réussi à pénétrer dans la zone protégé sans briser de vitres, sans ouvrir de fenêtres ni de portes, il est inévitable qu’il bouge. À ce moment, la centrale en sera informée par des détecteurs de mouvement, une autre ligne de défense du système d’alarme. Aux détecteurs de mouvement appartiennent les détecteurs à infrarouge passifs, appelés aussi de l’anglais détecteurs PIR (Passive Infra Red). Ils informent la centrale d’alarme de l’apparition d’objets mouvant et émettant de la chaleur dans la zone qu’ils surveillent. Le principe de fonctionnement de ce type de détecteurs est basé sur la mesure du rayonnement thermique. À ce point, il convient de rappeler quelques règles de base de la physique. Chaque corps physique a une température, il émet donc le rayonnement thermique. Ce rayonnement est invisible à l’œil humain, jusqu’à ce que la température de l’objet n’atteigne 500 degrés Celsius. Cette partie de rayonnement thermique, invisible à l’œil humain, est appelée rayonnement infrarouge. Du point de vue du système d’alarme anti-intrusion et anti-attaque, il est important de détecter, dans la zone surveillée, la présence d’une personne non autorisée à un moment donné. Bien entendu, la puissance du rayonnement émis par un humain est faible et, de plus, ce rayonnement peut être difficilement détectable sur le fond d’un entourage qui, lui aussi, émet de la chaleur. Par conséquent, les détecteurs PIR se concentrent sur la capture des variations brusques de température à leur portée. Ce genre de variations sont provoquées par le déplacement des personnes. Évidemment, le sujet de l’analyse des signaux qui atteignent le détecteur est beaucoup plus complexe, mais nous espérons que nous avons pu au moins vous tracer le contour du principe de fonctionnement de ce type de détecteurs.

 

Si il est à craindre que le détecteur PIR sera exposé à des variations brusques de température (p. ex. si un four ou un climatiseur se trouve à proximité), vous pouvez installer un détecteur dual. En général, ce terme désigne tous les capteurs qui utilisent deux types de détection différents. De cette façon, il est possible d’obtenir une plus grande efficacité et d’éliminer les fausses alarmes potentielles. Un exemple de détecteur dual est un détecteur qui combine la détection infrarouge et la détection à micro-ondes. À quoi consiste la détection à micro-ondes ? Elle fonctionne de manière analogique à celle du radar que nous connaissons tous. L’émetteur envoie des micro-ondes, qui sont reflétées par les objets et qui atteignent le récepteur. D’après l’analyse du signal, le récepteur détermine ceux parmi les objets qui sont en mouvement (ce qui s’effectue sur base de l’effet Doppler dont certains d’entre vous se souviennent peut-être encore des leçons des sciences physiques et qui fait par exemple que le bruit de la sirène d’une ambulance qui s’approche de nous est différent de celui d’une ambulance qui s’éloigne). C’est justement le mouvement qui intéresse le système d’alarme. Par conséquent, dans le cas du détecteur dual, une information pertinente ne peut être transmise à la centrale que lorsque, sur la base de la détection infrarouge, est décelée une variation brusque de température et, simultanément, si un mouvement est capté par les micro-ondes. Ainsi, il est impossible de déclencher une fausse alarme p. ex. par un four qui s’échauffe rapidement.

 

 

 

Przykładowy system alarmowy

 

Autres informations

11-11-2011

  Système d'alarme

11-11-2011

  Centrale d’alarme

11-11-2011

  Claviers

11-11-2011

  Détecteurs

11-11-2011

  Avertisseur

11-11-2011

  Ordinateur

 © 1990-2018 SATEL sp. z o.o.
mentions légales | politique de la confidentialité | Ecrivez-nous | à propos du site

Le site Satel.pl utilise des fichiers de cookies pour faciliter votre visite sur le site Satel.pl ainsi qu’à des fins statistiques. Si vous continuez à utiliser notre site sans bloquer ces fichiers, vous consentez à les utiliser et de les enregistrer dans la mémoire de votre ordinateur. Veuillez noter que vous pouvez vous-même gérer les cookies en modifiant les paramètres de votre navigateur. En ne désactivant pas les cookies, vous acceptez l’utilisation des cookies par le site. Pour plus d’informations, veuillez consulter notre politique de confidentialité.

Zamknij